Châteaumeillant

La principale originalité de l’histoire de Châteaumeillant est son ancienneté : le plus ancien niveau d’occupation remonte à l’époque gauloise. Châteaumeillant peut se targuer d’avoir plus de 2000 ans, ce qui n’est pas si fréquent dans le Berry.

La découverte accidentelle en 1956 d’une amphore bien formée point de départ de la recherche archéologique Châteaumeillant. Face à ces découvertes, la ville a voulu préserver ces précieux vestiges de son patrimoine culturel et a décidé de créer un musée archéologique : le Musée Emile Chenon.

Mais le vestige le plus remarquable de la cité gauloise reste la place forte du territoire autour d’une agglomération de 18 hectares, c’est le fameux murus gaulois décrit par Jules César dans ses commentaires sur le siège de Bourges . Nous avons affaire à un oppidum, véritable bastion gaulois.

A voir/à faire

Contribuant à la notoriété du Châteaumeillant en France et en Europe, l’église de Saint-Genen est un atout pour le tourisme dans la région. Ses dimensions : 52 m de long et 13 m de large, en font une église importante. Avec Fontgombault Neuvy et Saint-Sépulcre, l’église est à la pointe des sanctuaires romans du Berry.

L’église Notre-Dame de Little, plus connue sous le nom de “chapitre” depuis qu’elle a fondé un collège de chanoines en 1517, a été construite comme une chapelle du château à partir du 11ème et agrandie au 12ème. Pendant la Révolution française, la tour a été détruite et transformée en salle paroissiale, le bureau et la prison ont été érigés : murs coulissants, plafonds de différentes hauteurs et fenêtres sans style.

Le musée archéologique Emile Chenon, fondé en 1961 par l’archéologue Jacques Gourvest dans une habitation des XIVe et XVIIe siècles, présente les résultats des fouilles d’urgence de l’oppidum Châteaumeillant. Les fouilles ont permis de découvrir une quantité considérable de matériel céramique, le musée possède une collection de plus de 300 amphores en italique, et une très importante série de poteries régionales. Le musée est ouvert toute l’année. Questions +33 2 48 61 49 24.

Le mariage de Châteaumeillant et de la vigne est une vieille histoire ! Le vignoble éparpillé sur les communes voisines du Cher et de l’Indre, il donne un vin rouge AOC (obtenu en 2010) qui s’accorde parfaitement avec les rôtis, la volaille, le gibier et tous les fromages. Il personnalise les entrées et le bonheur d’être associé au sirop de cassis et de mûres. A son tour, le vin “gris” fait la gloire du terroir castelmeillantais. Il occupe toujours une place importante dans la production locale, tandis que le vin blanc, pays du vin, a acquis une réputation bien méritée.

Dial the market est en quelque sorte une vente aux enchères électronique, qui a lieu chaque lundi pour un mardi pour les bovins et deux moutons. Sont affichés sur le cadran et lus par tous les acheteurs potentiels, la date de naissance de l’animal, la race, le poids. L’animal est présenté dans une bague où les acheteurs voient les feuilles et apprécient sa “valeur marchande”. Le “Cadran” a été construit en 1999, c’est une structure moderne dans laquelle toutes les conditions du bien-être animal sont réunies.

Distance 36 minutes